Avec « Chez WAAT » le collectif WSK enrichit l’offre de coworking du Pôle Pixel

Collectif d’artistes visuels actif depuis 2007 et précédemment managé par Visuaal, WSK vient de s’installer au Pôle Pixel ! En tant qu’acteurs historiques au sein de la scène Live AV, VJing et Mapping, spécialistes des arts et de la scénographie numérique, ses membres souhaitent également offrir un nouvel espace de travail et d’échanges aux acteurs de ce secteur. Une version communautaire du co-working artistique qui porte le nom accueillant de « Chez WAAT » et viendra bientôt enrichir l’offre d’accompagnement, de collaboration et de soutien aux arts numériques du Pôle Villeurbannais.

Entretien avec Pierre-Yves « Pym » Mansour, co-fondateur du collectif.

Comment s’est passée votre année 2020 et ce début d’année 2021 pour WSK ?

Pierre-Yves Mansour : En 2020 comme pour beaucoup de gens dans le secteur du spectacle nous n’avons eu aucune activité scénique. Nous en avons donc profité pour nous recentrer, d’une part sur les projets à venir avec le nouveau live de Flore et Yannick, Rituals, qui a bien évolué : la première version date de 2014 et la période d’inactivité à été l’occasion d’ajouter de nouvelles choses, que ce soit musicalement ou visuellement. Le côté live vidéo a été entièrement repris, notamment avec une adaptation pour dôme et une version réalisée spécialement pour les Nuits Sonores qui a été présentée le 21 juillet, dans une version scénique à 360°. Artistiquement cela a été notre principal projet.

D’autre part, nous avons également travaillé autour du collectif en tant que structure. Il fallait revoir les bases de l’association. Au niveau juridique et administratif ce temps mort nous a permis d’évoluer. Nous avons réorganisé la structure WSK. Maintenant, nous intégrons la production de spectacle en interne et nous ne passons plus par Visuaal/Totaal Rez. Nous sommes devenus notre propre société de production.


Vous quittez donc le Generateur 9 et vous vous installez au Pôle Pixel. Pour quelles raisons ?

P.Y.M. : Tout à fait ! Les raisons sont simples, le Generateur 9 s’orientant plutôt vers le développement de l’artisanat nous avons décidé d’un commun accord de déménager au Pôle Pixel, un lieu qui nous convenait mieux au niveau des activités et du secteur ciblé par celles-ci. Cela a donc été un vrai choix d’intégrer le Pôle dont l’écosystème nous correspondait totalement. Notre siège est donc désormais au 36 de la rue Emile Descorps, dans le lot 25. Nous avons les clés depuis un bon mois maintenant, et nous sommes en cours d’installation des bureaux sur un espace de 120 m2 en étage, et pour tout te dire nous avons également un gros projet sur le Pôle !

Ce projet, quel est-il ?

P.Y.M. : Notre souhait avec cet espace est d’accueillir d’autres équipes, ou d’autres indépendants de notre secteur. Il s’agit donc d’un nouveau lieu de co-working au Pôle Pixel. Cela s’appel « Chez WAAT », et l’idée comme son nom l’indique, est d’offrir un endroit adapté aux activités des acteurs et intervenants qui sont en train de se lancer dans le milieu culturel orienté Live AV, scénographie, spectacle, etc. Nous envisageons de gérer ce lieu comme une colocation où chacun sera indépendant mais pourra également collaborer et échanger si l’envie existe. Le but étant de créer une synergie.

Nous proposons donc un espace permettant à des équipes de 3 ou 4 personnes de travailler tout en offrant des tarifs très abordables. Nous adaptons par exemple nos prix de location aux structures, et chaque équipe ne devra payer un loyer que pour l’ensemble du collectif qui l’investit, et non pas « à la personne », comme c’est le cas dans beaucoup de co-work actuel.

Quel sera l’esprit de cet espace de co-working ?

P.Y.M. : L’idée c’est de se sentir « Chez WAAT». « Chez toi » donc (rire). Comme je le disais, nous souhaitons accueillir des indépendants qui travaillent dans les domaines de l’image, du son, dans le domaine du spectacle ou en tant que maker, bref des gens qui gravitent dans les secteurs vidéo/arts numériques, dans un espace privatif qui correspond à leur activité. Les locaux seraient ouverts 24h/24, dans un esprit d’autonomie et de liberté, mais aussi d’échange et de collaboration si des envies voient le jour. Chez Waat serait alors une sorte de plateforme d’échanges et de facilitations à travers de notre réseau en fonction des différents besoins. Une communauté ou un écosystème collaboratif au sein de cet autre écosystème qu’est le Pôle Pixel.

Propos recueillis par Maxence Grugier